Qu’est-ce que « Sciences Po » ?

Généralités :

Il s’agit d’une formation en 5 ans qui s’effectue après l’obtention du baccalauréat. Elle délivre un Master reconnu en France comme à l’étranger et prépare les étudiants à intégrer la vie active dans le secteur d’activité de leur choix dès la fin de leur cursus. On y entre sur concours, l’année du bac ou l’année qui suit. Il existe aussi un concours d’entrée en 2e année et également pour certains IEP un accès en 4ème année.

Elle se distingue de l’ensemble des formations post-bac françaises en étant à la fois généraliste les 2 premières années et spécialisée les 2 dernières années (la troisième année étant généralement en mobilité), ce qui permet aux étudiants de développer un panel de connaissances et de compétences extrêmement large.

Le nom :

On emploie communément l’appellation « Sciences Po » pour désigner les Institut d’Etudes Politiques ou IEP. Ils sont au nombre de 10 en France (par ordre d’ancienneté : Paris, Strasbourg, Bordeaux, Grenoble, Lyon, Toulouse, Aix-en-Provence, Lille, Rennes et Saint-Germain-en-Laye). L’organisation des études suit un schéma similaire dans tous les IEP. Des différences existent cependant entre Instituts mais elles portent essentiellement sur les spécialités développées par les uns et les autres sur la ou les deux dernières années d’études (qui diffèrent d’un IEP à l’autre).

La scolarité :

Elle est découpée en deux temps, selon une logique de spécialisation progressive :

  • les deux premières années sont généralistes et permettent d’appréhender tous les grands domaines qui permettront à l’étudiant de décider de la voie qu’il souhaite suivre (avec en principales matières : droit, économie, histoire, sciences politiques et langues étrangères). La troisième année se passe en principe à l’étranger, soit en université, soit en stage (en entreprise, en ambassade…). Elle permet à l’étudiant de s’ouvrir à d’autres cultures, d’acquérir plus d’autonomie et d’expérimenter son projet professionnel ou de nouvelles matières.
  • en 4e année, l’étudiant est à même, au retour de son année de mobilité, de faire un choix qui déterminera son orientation professionnelle. Il opte tout d’abord pour une filière (dans les domaines de l’administration publique, des études internationales, de l’économie, des finances, de la communication…). Puis, pour sa cinquième année, il choisit un Master 2 qui le mènera soit à intégrer le monde de l’enseignement et de la recherche via une poursuite d’études en Doctorat, soit à intégrer le monde du travail dans le domaine spécifique qui concrétise ses intérêts (Action et administration publiques - Affaires européennes, internationales et stratégiques - Culture, Communication, Médias - Expertise, Recherche, Enseignement - Management, Économie, Entreprise - Risque, Santé, Social, etc.).

Il a le choix d’effectuer cette dernière année :

  • dans l’un des parcours de Master de son IEP
  • ou, si la formation désirée n’est pas disponible dans son IEP d’origine, dans l’un des autres IEP du réseau (hors Sciences Po Paris). Soit au total près d’une centaine de formations de cinquième année différentes.

Sciences Po, d’accord… mais pour quels métiers ?

Les domaines auxquels prépare Sciences Po sont extrêmement vastes, tellement vastes qu’il est quasi-impossible d’en dresser une liste exhaustive. On peut cependant exclure les métiers des sciences dures : faire Sciences Po, a priori, ne mènera pas à une carrière de biochimiste ou d’astrophysicien… Mais en dehors de ces domaines très spécifiques on retrouve des anciens à tous types de postes et dans tous types de domaines, le point commun étant qu’ils occupent généralement des postes de cadres dirigeants.

Pour établir un panorama de ces débouchés, les IEP ont convenu de les regrouper à travers 6 grands domaines de formation :

  • Action, Administration publiques
  • Affaires européennes, internationales et stratégiques
  • Culture, Communication, Médias
  • Expertise, Recherche, Enseignement
  • Management, Économie, Entreprises
  • Risque, Santé, Social

Quand et comment s’inscrire au concours commun ?

Les inscriptions sont ouvertes de février 2017 à avril 2017 sur le site : www.sciencespo-concourscommuns.fr

Comment se passe l’inscription au concours ?

L’inscription se passe de la façon suivante :
Vous remplissez dans un premier temps le début d’un formulaire en ligne (état civil et coordonnées).
Vous recevez immédiatement dans votre boîte mail des identifiants qui vous permettent de continuer l’inscription.
A l’aide de ces identifiants, vous vous rendez à nouveau sur votre formulaire afin de le compléter.

A la fin de la saisie des données, si vous avez choisi le paiement par carte bancaire, vous arrivez directement sur la page du paiement.

Si vous avez choisi de payer par chèque (obligatoire pour les boursiers), il faudra alors imprimer votre récépissé et l’envoyer avec votre chèque (et votre avis de bourse le cas échéant) à l’adresse mentionnée sur le récépissé.

Combien coûte l’inscription ? Comment régler les frais ?

L’inscription coûte 180 € pour les élèves non boursiers et 60 € pour les élèves boursiers de l’année 2016-2017.

J’ai une question concernant la gestion de mon dossier. Qui dois-je contacter ?

Lors de l’inscription, vous êtes affecté dans un IEP pour passer les épreuves. C’est votre centre d’examen. C’est cet IEP qui gère votre dossier et que vous devez contacter.

Quel est le programme à réviser ?

  • Pour l’épreuve de Questions contemporaines, deux thèmes sont proposés :
    Thèmes 2017 : « l’école » et /ou « la démocratie »
    Deux sujets seront proposés, sur l’un ou l’autre des thèmes ou sur les deux.
  • Pour l’épreuve d’histoire, il faut réviser le programme suivant : « Le monde, l’Europe et le France de 1945 à nos jours »
    Bibliographie indicative sur le site

Puis-je ne réviser qu’un seul thème sur les deux proposés ?

NON, lors de l’épreuve de Questions contemporaines, deux sujets sont proposés.
Ces deux sujets peuvent porter sur le même thème, ou croiser les deux thèmes.

Puis-je changer mon choix pour l’épreuve de langue le jour du concours

NON, vous avez jusqu’à la date limite, précisée lors de votre inscription, pour choisir parmi l’anglais, l’allemand, l’espagnol ou l’italien comme épreuve le jour du concours.
Après cette date aucun changement n’est possible. Si vous composez dans une autre langue que celle choisie et indiquée sur le site d’inscription, la note de zéro vous sera attribuée.

Faut-il faire une prépa pour réussir le Concours Commun ?

Les IEP ne conseillent aucune prépa dans la mesure où les épreuves du concours s’appuient largement sur le programme et la méthodologie du bac général. Cependant, certains étudiants, qui éprouvent des difficultés à travailler de façon autonome ou qui manquent de méthodologie peuvent tirer parti d’un encadrement et d’un retour sur leurs travaux.

Dans le souci de guider les candidats parmi une offre de préparations à la fois onéreuses et à la qualité souvent inégale, les IEP du Concours Commun ont labellisé une préparation en ligne spécifique à ce concours, tremplin-etudes-superieures.fr.

Notons que le pourcentage de lauréats au concours n’ayant pas suivi de prépa est supérieur à celui en ayant suivi une.

Notons que 45.93 % des admis ont le bac de l’année, ils intègrent donc directement un IEP tout de suite après le bac.

Quel bac faut-il faire ?

Le concours est accessible aux bacs généraux, quelle que soit la série.

Parmi les admis, on peut noter une légère prédominance de bacheliers issus de la filière ES, puis les S, puis les L, mais cela varie chaque année.
Cela est dû au fait que les ES sont les plus nombreux à présenter le concours.
Les taux de réussite sont sensiblement identiques d’une série à une autre.

Peut-on être inscrit au concours commun et postuler également à des concours spécifiques proposés par certains IEP (doubles filières, etc.) ?

OUI, un candidat peut s’inscrire à TOUS les concours à condition qu’il ait les conditions requises (voir les modalités précises auprès de chaque IEP).
Il doit procéder à une inscription par concours et payer les frais demandés pour chacun des concours.

J’ai un bac 2015, puis-je tout de même m’inscrire au concours commun 2017 ?

NON, le concours 2017 est réservé aux bacheliers de l’année ou de l’année antérieure.

J’ai un bac 2016 mais je n’ai pas suivi d’études cette année. Je n’ai donc pas validé de crédits. Puis-je tout de même m’inscrire au Concours Commun ?

OUI, seule l’année du bac est prise en compte (bacheliers de l’année ou de l’année antérieure). Aucune validation de crédits n’est exigée.

J’ai déjà passé le concours commun l’année dernière. Si j’échoue encore cette année, est-ce que je peux le repasser l’année prochaine ?

NON, le concours commun est ouvert aux bacheliers de l’année et de l’année n-1.
Vous pouvez par contre présenter le concours commun d’entrée en deuxième année.

Comment fonctionne la répartition entre les IEP ?

Il faut différencier deux choses :

la répartition des candidats le jour du concours

En ce qui concerne le passage des épreuves du concours, le candidat est affecté dans la mesure du possible au centre d’examen le plus proche de son domicile. Il est nécessaire d’attirer l’attention des élèves sur l’intérêt de ne pas s’inscrire à la dernière minute, sous peine d’être affecté à un centre d’examen plus éloigné, faute de place.
Les candidats devront obligatoirement, au moment de leur inscription (dans la perspective de leur admission), classer les 7 IEP par ordre de préférence.

la répartition des admis dans les IEP
Les notes obtenues sur les 3 épreuves permettent d’établir un classement des candidats commun aux 7 établissements. Les candidats admis sont affectés en fonction de leur rang de classement et de leurs choix préférentiels.

Notons que pour le concours 2015, 72.69 % des admis ont obtenu leur premier ou deuxième vœu.

IMPORTANT :

Lors de la publication des résultats sur le site du concours commun, vous pouvez être admis soit sur liste principale, soit sur liste complémentaire.
Dans tous les cas, il y a deux étapes distinctes à respecter.

  1. Accepter le bénéfice du concours
  2. Accepter définitivement une affectation dans un des 7 IEP

Ces étapes vous seront rappelées sur le site du concours commun, aussi pensez à consulter régulièrement votre dossier après la publication des résultats.

Si j’intègre un IEP, je resterai dans cet IEP pour 5 ans ?

S’il est exact que la délivrance du Diplôme intervient exclusivement au bout de la 5e année, il est pour autant faux de se croire lié uniquement à un IEP.
En effet, la 5e année offre une possibilité de mutualisation : si la formation que désire intégrer l’étudiant n’existe pas dans son établissement mais existe dans un des autres IEP du réseau (hors Sciences Po Paris), alors il peut demander à y effectuer sa dernière année.
Même si cette intégration n’est pas de droit et nécessite d’être acceptée par les deux IEP concernés, elle permet aux étudiants de bénéficier d’une liberté pour réaliser le cursus de leur choix quel que soit l’IEP intégré en début de cursus.

En cas de déménagement de mes parents juste avant les épreuves, comment dois-je faire pour changer de centre d’examen ?

Dès l’inscription, vous êtes affecté dans un centre. Vous pouvez modifier à tout moment l’adresse qui figure dans votre dossier mais le centre ne changera plus. Aucun changement de centre n’est possible.

Dans le cas d’un déménagement prévu, il est alors conseillé d’anticiper et d’inscrire sur le formulaire l’adresse du nouveau lieu de résidence.

Je vais être boursier l’année prochaine. Puis-je payer 60 € au lieu de 180 € ?

NON, ce tarif est réservé aux boursiers de l’année 2016-2017.

Je suis boursier échelon 0. Puis-je payer 60 € au lieu de 180 € ?

OUI, l’échelon 0 vous permet de bénéficier du tarif boursier. Vous serez également exonéré des frais de scolarité.

Je m’inscris au concours mais je ne pense pas le passer. Puis-je me faire rembourser ?

Aucun remboursement n’est accordé, quel que soit le motif de l’absence.

J’ai un handicap. Puis-je bénéficier d’un aménagement spécifique ?

Oui, un aménagement horaire est accordé aux étudiants bénéficiant d’un tiers temps supplémentaire, après l’envoi à votre centre d’examen d’un certificat médical établi par un médecin désigné par la CDAPH (Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées). Un certificat médical du médecin traitant ou d’un médecin hospitalier n’est pas accepté.

Pour obtenir ce certificat, les candidats, élèves du second degré, ou les élèves de classes préparatoires doivent effectuer la demande auprès du médecin intervenant dans l’établissement fréquenté. Les candidats relevant des universités doivent s’adresser au médecin du Service Universitaire de Médecine Préventive et de Promotion de la Santé (SUMPPS).

Suis-je obligé de mettre la ville où je passe le concours en 1er choix ?

NON, pas du tout. Le centre d’examen n’entre pas en compte dans le classement des IEP.

J’ai une mention Très bien. Puis-je être dispensé du concours ?

NON. Il existe toutefois certains IEP qui ouvrent une procédure spécifique pour les mentions TB (Aix-en-Provence, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Toulouse et Strasbourg).

Attention, les modalités d’admission sur mention TB sont différentes selon les IEP.

La convocation est-elle envoyée par courrier ?

Non, vous devez aller dans votre dossier pour imprimer votre convocation, en ligne à partir de mai 2017.

Quels documents dois-je amener le jour des épreuves ?

Il faut obligatoirement amener votre convocation ainsi qu’une pièce d’identité en cours de validité.

Comment puis-je être informé de l’évolution de mon dossier ?

Le suivi de ma candidature se fait exclusivement sur l’application concours commun à laquelle j’accède grâce à mes identifiants.

NB : en cas de besoin, les services administratifs peuvent être amenés à me contacter par mail. Il est donc impératif que l’adresse mail renseignée dans mon dossier soit valide et que je la consulte régulièrement.