On emploie communément l’appellation « Sciences Po » pour désigner les Instituts d’Études Politiques (IEP).

L’organisation des études suit un schéma similaire dans tous les IEP. Des différences existent cependant mais elles portent essentiellement sur les spécialités développées par les uns et les autres sur les deux dernières années d’études ainsi que sur l’organisation de l’année de mobilité en troisième année.

L’organisation des études :

Il s’agit d’une formation en cinq ans qui s’effectue après l’obtention du baccalauréat. Elle délivre un diplôme valant grade de Master reconnu en France comme à l’international. Le cursus prépare directement les étudiants à intégrer la vie active dans le secteur d’activité de leur choix (public, privé, associatif).

  • Les deux premières années sont généralistes. Elles offrent une formation pluridisciplinaire en droit, histoire, économie, science politique, culture générale et langues vivantes.
  • La troisième année s’effectue à l’international, soit en université, soit en stage. Elle permet à l’étudiant de s’ouvrir à d’autres cultures, d’acquérir plus d’autonomie et d’expérimenter son projet professionnel et de nouvelles méthodes universitaires.
  • La quatrième année est consacrée au choix d’une filière. L’étudiant se spécialise dans les domaines de l’action et l’administration publique, des affaires européennes, internationales et stratégiques, de la culture, la communication et des médias, de l’expertise, la recherche et l’enseignement, du management, de l’économie, de l’entreprise et des risques, de la santé et du social.
  • La cinquième année, l’étudiant renforce sa spécialisation qui le conduira, soit à intégrer le milieu professionnel de son choix, soit le monde de l’enseignement et de la recherche via une poursuite d’études.

Les objectifs de la formation :

  • Poser les fondements d’une solide culture générale permettant aux étudiants de mieux appréhender le monde contemporain.
  • Développer les capacités d’analyse et l’esprit critique par l’acquisition de méthodes de travail efficaces et aisément transposables.
  • Encourager l’autonomie, aussi bien à travers les conférences de méthode que lors de l’année de mobilité.
  • Offrir une large gamme de débouchés dans les fonctions d’encadrement dans le secteur privé, public et associatif.
  • Favoriser et accompagner l’insertion professionnelle grâce à des services dédiés et un fort réseau de diplômés.