Le concours d’entrée en première année est commun aux Instituts d’études politiques d’Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse. Il permet de candidater en même temps aux 7 IEP.

Un nombre total de 1000 places environ est proposé.
Le classement est unique pour les 7 établissements. Les candidats admis sont affectés en fonction de leur rang de classement et de leurs choix préférentiels.

Chaque candidat doit obligatoirement formuler un ordre de priorité entre chacun des 7 IEP.

Les candidats peuvent modifier leur classement des 7 IEP durant toute la période d’inscription, et même après le concours (date limite communiquée ultérieurement).

La date du concours est le 28 mai 2016.

L’accès au concours est exclusivement réservé aux candidats ayant obtenu leur baccalauréat en 2015 ou préparant le baccalauréat en 2016.

Les titulaires d’un diplôme ou d’un titre français ou étranger admis en équivalence sont acceptés dans les mêmes conditions. Il n’y a pas de procédure d’admission spécifique pour les étudiants à l’étranger. Tous les candidats doivent présenter les épreuves du concours commun, dans les mêmes conditions, dans le centre d’examen d’affectation, en Métropole ou sur un site distant.

Les candidats passeront les épreuves, dans la mesure du possible, dans la ville de l’IEP la plus proche de leur domicile.

Pour les candidats des territoires ultramarins, des centres d’examen seront également ouverts au Canada, en Colombie, aux Emirats Arabes Unis, en Guadeloupe, en Guyane, au Maroc, en Martinique, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie, à la Réunion et en Thaïlande.

Chaque année, des sites d’examen peuvent être ouverts pour les candidats des lycées français de l’étranger et les candidats locaux (liste diffusée ultérieurement).